Quebecor World anticipe un léger bénéfice l'an prochain

Quebecor World prévoit être en mesure de réaliser un léger bénéfice l'an prochain, si le plan de restructuration devant lui permettre de repartir à zéro est approuvé par les tribunaux, la semaine prochaine, puis par les créanciers.

Dans une déclaration d'information présentée à la cour, hier, l'imprimeur a estimé qu'il pourrait réaliser un bénéfice net de sept millions $US en 2010.

Cela constituerait un sérieux renversement de situation pour l'entreprise, qui a encaissé une perte nette de 1,66 milliard $US en 2008, sous la protection du tribunal aux termes de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC), au pays, et du chapitre 11 du code des faillites aux États-Unis.

Quebecor World prédit que son bénéfice net annuel atteindra 57 millions $US en 2011 et 74 millions $US l'année suivante, selon les projections incluses dans la déclaration d'information soumise hier au tribunal américain de la faillite.

L'entreprise s'attend néanmoins à perdre 184 millions $US cette année.

Les produits d'exploitation de la société doivent quant à eux s'élever à 3,2 milliards en 2010, comparativement à ceux de quatre milliards de l'an dernier, selon les projections de l'entreprise.

Les conditions économiques mondiales, qui ont affecté à la baisse les dépenses dans le secteur de la publicité, ont «exercé une importante pression à la baisse sur les volumes et, à un moindre degré, sur les prix, au niveau de presque toutes les activités nord-américaines de la compagnie», a indiqué Quebecor World.

Le plan de restructuration de Quebecor World, devant être déposé aujourd'hui, sera examiné en Cour supérieure du Québec, le 14 mai, puis le lendemain lors d'une audience du tribunal américain de la faillite, à New York.

L'entreprise tente également d'obtenir un financement de 750 millions $US, une fois qu'elle ne sera plus sous la protection de la cour contre ses créanciers.

Si jamais le plan de restructuration de Quebecor World n'était pas approuvé, l'imprimeur pourrait être contraint de liquider ses actifs, ce qui donnerait lieu à un produit net d'entre 800 millions et 1,4 milliard.

Quebecor World, qui compte environ 20 000 employés dans le monde entier, a demandé à se placer sous la protection des tribunaux en janvier 2008, alors que ses dettes étaient supérieures à un milliard $US.

À voir en vidéo