Ottawa demande à US Steel de respecter ses engagements au Canada

US Steel a récemment annoncé des mesures de réduction de la production à son usine canadienne d’Hamilton.
Photo: Agence Reuters US Steel a récemment annoncé des mesures de réduction de la production à son usine canadienne d’Hamilton.

Ottawa — Le ministre de l'Industrie du Canada, Tony Clement, presse US Steel de respecter les engagements qu'elle a pris en se portant acquéreur de l'entreprise canadienne Stelco en 2007.

Hier, dans un communiqué de presse, le ministre a indiqué qu'il a fait parvenir à la US Steel une mise en demeure en vertu de l'article 39 de la Loi sur Investissement Canada dans laquelle il lui demande de respecter ses engagements. L'envoi d'une mise en demeure est la première étape prévue aux termes du processus d'exécution de la Loi sur Investissement Canada, précise le communiqué.

Cette mesure prise par le gouvernement canadien fait suite aux mesures de réduction de la production au Canada prises récemment par US Steel.

«Lorsque la US Steel a fait l'acquisition de Stelco inc. en 2007, elle a pris plusieurs engagements, notamment en ce qui a trait aux dépenses d'immobilisations, aux activités de recherche-développement et à la production, indique le ministre Clement dans son communiqué. Or, la société a récemment réduit sa production et licencié des employés dans ses usines canadiennes.»

Il a ajouté que ces mesures de réduction de la production au Canada prises par US Steel et ses répercussions sur les travailleurs à son emploi l'inquiètent. Il dit comprendre que la situation économique est difficile, mais rappelle que la société a pris certains engagements et qu'il s'attend à ce qu'elle les respecte.

À voir en vidéo