Air Canada connaît un recul de son trafic passagers

Air Canada a comptabilisé une baisse de trafic des passagers en avril, qui n'a pu être suivie par un ajustement correspondant de ses capacités offertes. Le recul a été plus fortement ressenti sur les routes régionales, Jazz ayant vu son coefficient d'occupation se replier sous les 70 %.

Air Canada a enregistré dans son exploitation principale un repli de 3,2 % de son trafic des passagers en avril. La contraction de la capacité n'ayant été que de 1,9 %, le coefficient d'occupation s'est établi à 82,4 %, contre 83,5 % en avril 2008. En ajoutant le transporteur Jazz, qui offre ses capacités régionales à Air Canada, la baisse du trafic réseau atteint 4,1 % en regard d'une réduction de capacité de 2,2 %, pour un coefficient d'occupation combiné de 81,1 %, contre 82,7 % un an plus tôt.

Jazz, à elle seule, a inscrit un recul de 13,6 % de son trafic passagers le mois dernier. Cette perte, associée à une diminution de 5 % des capacités, a généré un coefficient d'occupation de 68,1 % pour le transporteur régional, contre 74,9 % en avril 2008.

Calin Rovinescu, président et chef de la direction d'Air Canada, a soutenu que «dans le contexte de cette crise économique, nous allons nous assurer qu'Air Canada est en bonne position pour tirer profit de la reprise économique qui ne manquera pas de se produire». Il a rappelé que «nous avons déjà optimisé notre partenariat commercial stratégique avec Aéroplan grâce à la vente récente de 250 000 places supplémentaires, dans le triple objectif d'augmenter les rentrées, de fidéliser nos clients et de nous démarquer de la concurrence. Nous avons également pris d'autres mesures axées sur la clientèle, notamment la mise en place de notre garantie du tarif le plus bas et l'élimination des frais perçus par les centres téléphoniques».

Au cumul, après quatre mois, le trafic des passagers en exploitation principale a subi une baisse de 8,6 % par rapport à la période correspondante de 2008. Le recul est de 4,1 % au Canada et de 14,1 % sur le réseau transfrontalier. Le repli atteint 9,3 % sur les routes transatlantiques, et de 18,1 % pour les destinations du Pacifique. Pour sa part, Jazz a inscrit un trafic des passagers en baisse de 16,5 % après quatre mois en 2009.

Globalement, Air Canada et son fournisseur régional affichent un recul combiné de 9,2 % du trafic des passagers entre les deux périodes de comparaison, à l'aube de la haute saison estivale.

À voir en vidéo