Le premier trimestre de WestJet sous le signe de la turbulence

Le président et chef de la direction de WestJet, Sean Durfy, a indiqué que les performances de l’entreprise au deuxième trimestre laissaient entrevoir un déclin des revenus par siège-mille offert semblable à celui du premier trimestre.
Photo: Agence Reuters Le président et chef de la direction de WestJet, Sean Durfy, a indiqué que les performances de l’entreprise au deuxième trimestre laissaient entrevoir un déclin des revenus par siège-mille offert semblable à celui du premier trimestre.

Calgary — WestJet Airlines a traversé une zone de turbulences financières au premier trimestre, ses profits ayant reculé de 29 % par rapport à l'an dernier pour s'établir à 37,4 millions. La faiblesse des coûts du carburant a partiellement compensé la baisse de la demande, ce qui s'est traduit par un recul de trois pour cent des revenus, à 579,3 millions, pour les trois mois terminés le 31 mars, a précisé le transporteur aérien établi à Calgary.

Le bénéfice par action a retraité à 29 ¢, ce qui se compare à un bénéfice net de 52,5 millions, soit 40 ¢ l'action, un an plus tôt, alors que les revenus totalisaient 599,3 millions.

WestJet a aussi indiqué avoir répondu à la récente épidémie mondiale de grippe A (H1N1) en interrompant ses vols en direction ou en provenance du Mexique, où les premiers cas ont été portés à l'attention des autorités à la fin avril. La plupart des cas de «grippe porcine» à l'extérieur du Mexique sont considérés comme «légers», mais les précautions et avertissements visant à contenir l'épidémie ont dévasté l'industrie du tourisme mexicain.

Le président et chef de la direction de WestJet, Sean Durfy, a indiqué que les performances de l'entreprise au deuxième trimestre laissaient entrevoir un déclin des revenus par siège-mille offert semblable à celui du premier trimestre. Pour le plus récent trimestre, les revenus par siège-mille offert étaient de 13,3 ¢ — une baisse de 9,8 % par rapport à 14,74 ¢ un an plus tôt. Le coefficient d'occupation des sièges de WestJet a reculé à 81,2 % en avril, contre 82,5 % au même mois l'an dernier.

Les passagers-mille payants — une mesure du trafic passager — a grimpé de 5,5 % à 1,19 milliard, par rapport à 1,13 milliard. Les sièges-milles offerts, un indicateur de la capacité, ont grimpé à 1,47 milliard, contre 1,37 milliard.

À voir en vidéo