Les travailleurs de Bécancour acceptent les concessions

Bécancour — Les travailleurs de l'Aluminerie de Bécancour (ABI), dans le Centre-du-Québec, ont accepté hier, dans une proportion de 93 %, de se plier aux concessions demandées par leurs patrons.

Afin de réduire les coûts de production et ainsi de sauver des emplois, les travailleurs ont accepté un plan de réorganisation du travail prévoyant une diminution des heures de 15 %. Ils ont obtenu en contrepartie que leur convention collective, arrivée à son terme au mois d'avril, soit reconduite pour trois ans. Leurs salaires augmenteront donc au même rythme que dans les dernières années. Alcoa avait averti que, sans accord avant hier midi, ABI verrait interrompre une partie de ses activités, une série de cuves devant être fermées. Ce faisant, 275 employés risquaient d'être temporairement mis à pied.

À voir en vidéo