En bref - Microsoft condamné à verser 388 millions $US

New York — Un tribunal américain a condamné hier le groupe informatique Microsoft à verser 388 millions $US à son concurrent américain Uniloc, pour violation de brevet sur un dispositif anti-piratage.

Un jury de l'État de Rhode Island a conclu que Microsoft avait délibérément et illégalement exploité un brevet d'Uniloc, et a fixé à 388 millions le montant des dommages et intérêts. Un porte-parole de Microsoft a indiqué que le groupe ferait appel. Uniloc est une société spécialisée dans la sécurité informatique, qui avait porté plainte contre Microsoft dès 2003. Une première procédure avait été favorable à Microsoft, mais Uniloc avait convaincu l'été dernier une cour d'appel fédérale qu'elle était indûment fondée sur les conclusions d'un expert, doctorant en informatique, qui était en conflit d'intérêts.

À voir en vidéo