Nokia aurait l'oeil sur certaines activités de Nortel

Les bureaux torontois de Nortel
Photo: Agence Reuters Les bureaux torontois de Nortel

Toronto — Nortel Networks tiendrait des discussions dans l'espoir de vendre d'importantes parties de ses actifs à Nokia Siemens Networks, a révélé hier le Wall Street Journal.

La société canadienne des technologies de télécommunications, qui jouit présentement de la protection de la cour contre ses créanciers, a déjà indiqué qu'elle vendrait certaines de ses activités dans le cadre de sa restructuration.

Mais le porte-parole Mohammed Nakhooda a refusé de confirmer si des négociations avaient vraiment lieu avec Nokia Siemens.

«Notre politique prévoit que nous ne commentions pas les rumeurs et la spéculation de notre industrie», a-t-il affirmé lors d'un entretien téléphonique. «Nous sommes à la recherche d'occasions d'affaires qui seront le plus profitables possible pour nos principaux propriétaires, incluant nos créanciers, nos clients et nos employés.»

Selon le Wall Street Journal, Nokia Siemens serait intéressée par la plupart de la division de réseaux de fournisseurs de Nortel — dont les clients sont des compagnies et téléphonie et d'autres entreprises semblables — et sa division de recherche sur la technologie sans fil de nouvelle génération.

Une enchère

Le quotidien américain a de plus rapporté qu'une enchère pour la division d'entreprises de Nortel — dont les clients sont des compagnies autres que des fournisseurs — a attiré la semaine dernière des offres de ses concurrentes Avaya et Siemens Enterprise Communications.

Nokia Siemens est une coentreprise formée de la finlandaise Nokia et du conglomérat industriel allemand Siemens.

Nokia Siemens courtise activement les fournisseurs aux États-Unis, explique le Journal, et Nortel y détient déjà une importante base de clients.

Nortel a annoncé le mois dernier la vente de certaines portions de ses activités de livraison d'applications à Radware pour la somme de 18 millions de dollars.

Cette division faisait partie des activités acquises par Nortel lorsqu'elle avait acheté la firme californienne Alteon WebSystems, en 2000.

À voir en vidéo