Alliés Montréal à la rescousse

La Conférence régionale des élus de Montréal a lancé hier «Alliés Montréal», un regroupement d'entreprises qui vise à répondre aux besoins de main-d'oeuvre de la région montréalaise par l'intégration en emploi des personnes immigrantes qualifiées.

Concrètement, cette initiative se veut un lieu de diffusion de connaissances et de pratiques qui aideront les entreprises pour l'embauche, la rétention et le développement professionnel de personnes issues de l'immigration.

Un projet dont la nécessité ne fait aucun doute, selon ces instigateurs. «Malgré le contexte économique difficile, plusieurs entreprises doivent limiter leur croissance par manque de personnel qualifié, a d'ailleurs expliqué la présidente de la Conférence régionale des élus de Montréal, Manon Barbe. Or, nombre d'immigrants arrivent à Montréal avec des formations universitaires, des compétences pointues et de riches expériences. Alliés Montréal veut justement aider nos entreprises à faciliter l'intégration en emploi de ces personnes immigrantes qualifiées.»

Les statistiques du ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles montrent que 85 % des immigrants actifs admis au Québec entre 2003 et 2007 disposent d'une formation postsecondaire. Parmi ceux-ci, 13,4 % possèdent un diplôme collégial ou technique, 33,7 % ont un diplôme universitaire de premier cycle et 38,7 % détiennent un diplôme d'études supérieures. La grande majorité de ces diplômés habite sur l'île de Montréal.

Un réseau pancanadien

Alliés Montréal s'inscrit dans un réseau pancanadien axé sur la mise en place de stratégies pour l'intégration professionnelle des immigrants. Des regroupements similaires existent notamment à Vancouver, Edmonton, Saskatoon, Toronto, Ottawa, Halifax. Chaque région développe ainsi les services et activités correspondant aux besoins retenus comme prioritaires par les gens d'affaires et les employeurs concernés.

Neuf entreprises se sont jointes à Alliés Montréal: Samson Bélair/Deloitte & Touche, Xerox Canada, Société de transport de Montréal, Bell Canada, Banque Royale du Canada, CGI, Artificial Mind and Movement, RapidSnack et YuCentrik. On espère que plusieurs autres se grefferont à cette initiative au cours des prochains mois.

À voir en vidéo