En bref - RBS va supprimer jusqu'à 9000 emplois

Londres — Royal Bank of Scotland, dont l'État britannique détient plus de 70 %, va supprimer jusqu'à 9000 emplois d'ici deux ans, dont 4500 au Royaume-Uni, a annoncé hier la banque britannique.

Le plan de suppression d'emplois, qui devrait impliquer essentiellement des départs volontaires, concernera en priorité les activités de support, informatique et administration, regroupées dans une division baptisée Group manufacturing, selon un communiqué de la banque. RBS a affirmé que les licenciements secs «ne seront appliqués qu'en dernier ressort». La banque a entamé des discussions avec les syndicats sur ces suppressions d'emplois qui pourraient être moins importantes que le chiffre avancé grâce à un programme de redéploiement des emplois, au renouvellement naturel des postes et à l'utilisation réduite de sous-traitants. La banque espère réaliser une économie de 2,5 milliards de livres d'ici les trois prochaines années. À la fin de 2008, la division Group manufacturing employait 45 000 personnes dans le monde entier, dont 27 000 au Royaume-Uni.

À voir en vidéo