Des primes de 210 millions chez Fannie Mae et Freddie Mac

Un employé de Freddie Mac devrait percevoir une prime de 1,325 million $US.
Photo: Agence Reuters Un employé de Freddie Mac devrait percevoir une prime de 1,325 million $US.

Washington — Plus de 7600 employés des organismes de refinancement hypothécaire américains Fannie Mae et Freddie Mac, sauvés par l'État fédéral en septembre, doivent se partager 210 millions $US en vertu d'un plan de primes de maintien en poste dévoilé hier.

Sur ce total, plus de 50 millions ont déjà été versés, selon les informations relatives à ce plan de 18 mois communiquées par James Lockhart, président de l'Agence fédérale du financement immobilier (FHFA), dans une lettre au sénateur Charles Grassley, rendue publique par les services de ce dernier.

La FHFA est l'organisme d'État qui assure la tutelle de Fannie Mae et Freddie Mac depuis leur sauvetage en septembre.

Dans sa lettre, M. Lockhart justifie ce programme de primes par le fait que «le maintien du capital humain» des deux groupes est un vrai «défi» et que leur situation impose le maintien d'un «personnel qualifié et expérimenté dans un grand nombre de» domaines.

Fannie Mae et Freddie Mac garantissent plus de 40 % de l'encours des prêts immobiliers accordés aux États-Unis. Fragilisés par la crise financière, ils ont été sauvés de la faillite par l'État américain pour un coût pouvant s'élever jusqu'à 200 milliards $US pour le département du Trésor.

En 2009, 213 employés des deux groupes devraient toucher des primes de plus de 100 000 $US. Chez Fannie Mae, ces bonus sont plafonnés à 705 000 $US, mais un employé (non identifié) de Freddie Mac devrait percevoir 1,325 million, conformément aux termes de son contrat, selon M. Lockhart.

La révélation de ces projets arrive quelques semaines après la colère provoquée dans l'opinion publique par le versement de 165 millions $US en primes à certains cadres de l'assureur AIG, renfloué par l'État à hauteur de plus de 170 milliards $US. Face au tollé provoqué par ces primes, des cadres d'AIG ont décidé de restituer pour 30 millions de ces rémunérations.

À voir en vidéo