Sommet du G20 - Stephen Harper est arrivé en Europe

Ottawa — Le premier ministre Stephen Harper est arrivé hier soir en Europe, où se déroulent cette semaine deux sommets cruciaux, l'un pour l'économie mondiale et l'autre pour l'avenir de l'OTAN.

Le Canada est bien placé pour influencer les deux rencontres, mais M. Harper aura à faire face à tout un éventail d'intérêts nationaux souvent divergents.

Le G20, un regroupement relativement jeune sur la scène internationale, que le Canada a d'ailleurs contribué à fonder en 1999, se réunit demain à Londres, alors que l'économie mondiale affronte «son plus grand défi des temps modernes, une crise affectant la vie des hommes, des femmes et des enfants du monde entier», selon un communiqué préliminaire, qui a fait l'objet d'une fuite.

Comme il l'a déjà dit lundi dans une entrevue au réseau américain CNN — un message qu'il répétera aux deux sommets —, le premier ministre Harper a affirmé que le Canada est en bonne position pour se tirer de la crise économique en raison des politiques prudentes de son gouvernement. Il a rappelé la bonne santé actuelle des institutions financières canadiennes, quelques années après que le Canada ait été critiqué pour ne pas avoir déréglementé son industrie bancaire. Quatre des 10 principales banques nord-américaines sont canadiennes.

Quelque 35 000 manifestants ont déambulé dans les rues de Londres au cours du week-end, laissant présager des manifestations encore plus bruyantes lorsque les leaders du G20 seront sur place. Le G20 inclut des pays comme la Chine, la Russie, l'Inde, l'Afrique du Sud, l'Arabie saoudite et le Brésil, qui représentent 90 % du commerce mondial, plus de 80 % de la production économique et les deux tiers de la population du globe.

Échange avec Obama

Lundi, M. Harper s'est entretenu au téléphone avec le président américain Barack Obama. Selon le personnel politique du premier ministre, les deux chefs de gouvernement ont échangé sur leurs attentes à l'égard de ce sommet. Le premier ministre et le président ont aussi discuté de l'ordre du jour du sommet des pays membres de l'OTAN qui débutera vendredi.

Pour le président Obama, ce sera une première incursion outremer depuis son intronisation. M. Obama se retrouvera à l'avant-plan vendredi, quand les leaders des pays membres de l'OTAN convergeront vers Strasbourg, en France, pour déterminer l'avenir de la mission afghane. La question de l'Afghanistan fait l'objet de priorités très disparates au sein des États membres de la plus puissante alliance militaire au monde, dont ce sera d'ailleurs le 60e anniversaire.

Aujourd'hui, M. Harper devait avoir à Londres un entretien avec la reine Elisabeth II, puis participer avec les autres dirigeants du G20 à un dîner

offert par le premier ministre britannique, Gordon Brown, au 10 Downing Street. Les travaux plus formels du sommet du G20 doivent débuter demain.

À voir en vidéo