Madoff reste en prison

New York — Le financier américain déchu Bernard Madoff reste en prison après le rejet hier à New York de l'appel présenté par ses avocats, qui demandaient sa remise en liberté dans l'attente de la sentence qui doit être prononcée contre lui le 16 juin.

Les trois juges de la cour d'appel réunie jeudi s'étaient séparés sans avoir pris de décision. Hier, ils ont «confirmé la décision», prise la semaine dernière par un tribunal de première instance, d'envoyer Bernard Madoff en prison.

Bernard Madoff, 70 ans, a été incarcéré le 12 mars après avoir plaidé coupable d'une gigantesque fraude portant sur quelque 50 milliards. Il risque jusqu'à 150 ans de prison.

L'avocat principal de Madoff, Ira Lee Sorkin, avait assuré devant la cour que son client ne pouvait pas nuire ni fuir, et qu'il pouvait attendre la sentence dans son appartement de Manhattan, où il avait été assigné à résidence pendant trois mois après son arrestation le 11 décembre dernier. Le procureur avait estimé pour sa part que la libération n'était pas souhaitable parce qu'une fuite à l'étranger n'était pas à exclure, étant donné la gravité de la condamnation attendue, qui pourrait lui faire passer le reste de sa vie en prison.

La cour d'appel a accepté cet argument. «L'âge de l'accusé et l'inéluctabilité de son emprisonnement sont des éléments incontestables, et le tribunal ne s'est pas trompé en en déduisant qu'il pouvait être tenté par la fuite», a indiqué la cour dans les attendus de sa décision.

L'expert-comptable de Bernard Madoff, David Friehling, 49 ans, a été arrêté cette semaine et accusé d'avoir falsifié les comptes et audits de la société de conseil en investissements de l'homme d'affaires depuis au moins le début des années 90. Deuxième personne à être inculpée, il encourt jusqu'à 105 ans de prison et a été libéré contre versement d'une caution de 2,5 millions.

À voir en vidéo