Nortel pourra verser des primes à huit hauts dirigeants

Toronto — Nortel Networks a obtenu l'approbation d'un tribunal afin d'inclure huit de ses hauts dirigeants dans un programme visant à récompenser environ 84 employés clés si la compagnie atteignait certains objectifs.

Ce programme de primes avait déjà reçu l'aval des tribunaux, mais les huit employés non identifiés, qui se rapportaient directement au chef de la direction Mike Zafirovski, en avaient jusque-là été exclus, à la suite des objections soulevées par des créanciers.

M. Zafirovski n'est pas visé par le programme de primes.

Nortel, dont la taille a été réduite de façon considérable et qui a perdu son titre de leader de l'industrie de l'équipement de télécommunication, s'est placée à la mi-janvier sous la protection de la cour contre ses créanciers au Canada et aux États-Unis.

Pour cette raison, la société torontoise a besoin de l'approbation de tribunaux au Canada et aux États-Unis, entre autres, pour mettre de l'avant plusieurs décisions visant à restructurer l'entreprise.

La cour supérieure de l'Ontario, à Toronto, avait juridiction dans les cas de trois des huit cadres, tandis que les cinq autres cas relevaient de la compétence d'un tribunal du Delaware.

Ces deux décisions font partie d'un programme global totalisant 45 millions $US dont l'objectif est de garder et de récompenser certains employés qui, selon Nortel, sont d'une importance capitale dans la réussite future de la compagnie.

Les actions de Nortel, qui risquent de perdre toute leur valeur lorsque le plan de restructuration sera achevé, ont clôturé hier à 9 ¢ à la Bourse de Toronto, en baisse d'un cent.

À voir en vidéo