Le FMI prévoit une croissance négative de l'économie mondiale cette année

Vienne — Le numéro deux du Fonds monétaire international (FMI), John Lipsky, a annoncé hier à Vienne que l'institution prévoyait une «modeste» contraction du produit intérieur brut mondial en 2009, alors que ses prévisions de janvier tablaient encore sur une hausse de 0,5 %.

«Nous anticipions une croissance mondiale d'environ la moitié d'un point de pourcentage et les prévisions révisées montreront un chiffre légèrement négatif» de croissance, a affirmé M. Lipsky, en marge d'un séminaire international sur l'énergie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Le premier directeur général adjoint du FMI s'est toutefois refusé à donner un chiffre précis, indiquant seulement que les prévisions étaient «passées d'une très modeste progression [du PIB mondial] dans le rapport de janvier, à une modeste contraction», et que l'économie mondiale «reviendra[it] à une croissance positive courant 2010».

Interrogée à Washington sur une éventuelle actualisation des prévisions du FMI, une porte-parole du Fonds a indiqué que l'institution allait «publier [ses] estimations les plus récentes pour la croissance mondiale dans la semaine».

Le rapport semestriel détaillé sur les prévisions par pays reste en revanche programmé pour les jours précédant les réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, comme chaque année, a ajouté cette porte-parole.

Interrogée également sur des chiffres parus dans la presse, faisant étant d'une contraction du PIB mondial de 0,6 % cette année, cette porte-parole a indiqué que ce chiffre était «officieux, et déjà dépassé».

Le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, avait averti le 10 mars lors d'une conférence à Dar es-Salaam (Tanzanie) que la croissance mondiale pourrait être négative cette année pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale.

À voir en vidéo