Des employés d'Air Canada manifestent contre ACE Aviation

Des centaines d'employés d'Air Canada, membres de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aérospatiale, ont dénoncé hier la volonté de la société de portefeuille ACE Aviation de se dissoudre et de distribuer les sommes obtenues à ses actionnaires.

«Cet argent appartient aux travailleurs et aux travailleuses et non aux actionnaires», a ainsi soutenu le coordonnateur québécois de l'association, Gilles Brosseau, peu après la fin de la manifestation qui s'est tenue à l'aéroport Montréal-Trudeau. Ce dernier a d'ailleurs ajouté que le déficit du fonds de retraite des employés d'Air Canada s'élève maintenant à plus de 3,2 milliards de dollars.

Selon lui, les employés devraient être mieux traités par ACE, eux qui ont consenti à des sacrifices de plus de deux milliards de dollars en 2003, lorsque Air Canada s'était placée sous la loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies. «Les dirigeants en ont profité pour se payer des bonis et distribuer des ristournes aux actionnaires de plus de deux milliards de dollars», a rappelé M. Brosseau.

Si ACE continue à faire la sourde oreille, les syndiqués comptent étudier toutes les mesures légales pour l'empêcher de «dilapider ses fonds sans remplir ses devoirs», a-t-il prévenu.

Pas plus de 300 millions

Le principal actif de Gestion ACE Aviation est sa participation de 75 % dans Air Canada; l'entreprise possède également 27,8 % d'Aveos Fleet Performance, les anciens services techniques d'Air Canada. Or la liquidation de sa participation dans Air Canada ne rapporterait pas plus de 300 millions, alors qu'elle valait près d'un milliard il y a un an.

Cela expliquerait en partie la décision de Gestion ACE Aviation de reporter l'assemblée extraordinaire de ses actionnaires prévue pour le 7 avril et au cours de laquelle ceux-ci étaient censés se prononcer sur le plan d'arrangement préalablement annoncé. ACE a fait valoir qu'elle avait décidé de reporter cette assemblée — à une date non précisée — puisqu'elle poursuit toujours les échanges avec ses actionnaires et étant donné la conjoncture actuelle du marché.

ACE dit continuer d'évaluer toutes les avenues qui s'offrent à elle en vue d'obtenir un résultat optimal.

À voir en vidéo