Charest a pleine confiance en Sabia

La nomination de Michael Sabia au poste de p.-d.g. de la Caisse de dépôt, vendredi dernier, a suscité quelques critiques dans les médias.
Photo: Jacques Nadeau La nomination de Michael Sabia au poste de p.-d.g. de la Caisse de dépôt, vendredi dernier, a suscité quelques critiques dans les médias.

Saint-Bernard-de-Lacolle — Le premier ministre Jean Charest dit avoir pleine confiance dans le nouveau président de la Caisse de dépôt et placement, Michael Sabia, même si sa nomination, vendredi dernier, a suscité quelques critiques dans les médias.

Interrogé à ce sujet hier, alors qu'il donnait une conférence de presse sur un autre sujet, à Saint-Bernard-de-Lacolle, le premier ministre a souligné qu'il avait aussi entendu des commentaires élogieux au sujet du nouveau président de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

«Il ne faut pas s'attendre à ce que le candidat qui occupera le poste de p.-d.g. à la Caisse de dépôt et placement du Québec fasse l'objet d'une acclamation unanime parce que ça ne se présentera jamais», a-t-il objecté.

Le premier ministre a aussi rappelé que c'est une firme spécialisée dans ce genre de recherche de candidats qui avait suggéré le nom de M. Sabia au conseil d'administration de la Caisse.

«Il est en poste, tout le monde veut lui donner la chance de faire son travail. Et on veut donner à la Caisse de dépôt et placement l'occasion de travailler. On avait pris l'engagement, nous, de tout mettre en oeuvre pour qu'on puisse le plus rapidement possible donner à la Caisse de la stabilité au niveau du conseil d'administration et pour le p.-d.g. Et c'est dans cet esprit-là que nous avons travaillé», a résumé M. Charest.

À voir en vidéo