En bref - La valeur des ménages recule

Ottawa — La baisse continue des prix des cours boursiers a continué d'affecter négativement la valeur nette des ménages canadiens au quatrième trimestre, selon les données publiées hier par Statistique Canada.

Au quatrième trimestre, la valeur nette des ménages a reculé pour un deuxième trimestre consécutif et a perdu 252 milliards, ou 4,4 %. Il s'agit de la plus importante baisse trimestrielle observée depuis 1990, année au cours de laquelle ces données ont commencé à être compilées. Par habitant, la valeur nette des ménages est passée de 179 300 $ au deuxième trimestre de 2008 à 165 300 $ au quatrième trimestre, ce qui constitue une perte de 14 000 $, a souligné l'agence fédérale de la statistique. En comparaison, la valeur nette des ménages aux États-Unis a baissé de 9 % au quatrième trimestre, ce qui constitue un sixième repli trimestriel consécutif. Par contre, la valeur nette nationale, soit le total de l'actif moins le passif dans tous les secteurs, s'est établie à 6,1 billions au Canada, en hausse de 2 %. Il s'agit toutefois d'un ralentissement puisque, au trimestre précédent, la hausse avait été de 3,1 %.

À voir en vidéo