En bref - Perte collective des entreprises du S&P500

Washington — Les entreprises américaines entrant dans la composition du S&P 500 ont enregistré collectivement une perte nette de 182 milliards $US au quatrième trimestre, a-t-on appris hier auprès de la société qui compile cet indice boursier, Standard and Poor's (S&P). C'est la première fois depuis 1935, date à laquelle S&P a commencé ses évaluations, que les 500 sociétés composant l'indice sont dans leur ensemble déficitaires.

Au total, la perte — encore provisoire — représente 23,03 $US par action, selon les chiffres actualisés le 13 mars. De par sa composition très large et sa diversité, l'indice S&P 500 donne l'aperçu le plus précis de la santé des entreprises américaines. D'après l'agence, sur 486 entreprises ayant publié leurs résultats trimestriels, 28 % d'entre elles, soit 138 entreprises, ont essuyé des pertes. Pour 19 d'entre elles, le déficit a égalé ou dépassé un milliard. Au quatrième trimestre 2007, les composantes de l'indice avaient dégagé un bénéfice par action de 7,82 $US, et celui-ci s'était établi à 9,73 $US au troisième trimestre 2008.

À voir en vidéo