Abitibi-Bowater va de l'avant

AbitibiBowater a obtenu de la Cour supérieure du Québec l'ordonnance provisoire en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions pour une convocation d'assemblées des prêteurs et porteurs de billets touchés. Toutefois, dans un communiqué diffusé hier, la société affirme qu'elle pourra demander à la Cour de rendre l'ordonnance définitive afin de mettre en oeuvre sa restructuration, peu importe si les résolutions sur l'arrangement auront été adoptées ou non à la réunion prévue le 30 avril. Le plan de restructuration définitive d'Abitibi-Consolidated sera vraisemblablement soumis à l'ensemble des créanciers et à la Cour pour examen et adoption, s'il y a lieu, lors d'une audience le 5 mai prochain.

Bref, après avoir annoncé vendredi que la loi lui permettait, étant donné la gravité de la situation, de passer outre à l'approbation des actionnaires, AbitibiBowater ajoute qu'il pourra aller de l'avant avec son plan de restructuration, peu importe le vote des porteurs de billets garantis ou non garantis et des prêteurs visés. Et pourtant, l'ordonnance provisoire demandée par la société et accordée par la Cour prévoit une assemblée le 30 avril pour faire voter cette catégorie de créanciers. Normalement, comme le précise le communiqué d'hier, «les résolutions des porteurs de billets non garantis, des porteurs de billets garantis et des prêteurs visés doivent être approuvées au moins aux deux tiers des voix exprimées quant à chaque résolution». Et puis on ajoute ceci: «Toutefois, on pourra demander à la Cour de rendre l'ordonnance définitive pour mettre en oeuvre le plan d'arrangement que les résolutions sur l'arrangement soient adoptées ou non.»

Par surcroît, la société prévient d'ores et déjà ces porteurs de billets et prêteurs que certains montants de capital et d'intérêts qui leur sont dus et exigibles avant les assemblées ne leur seront pas versés comme prévu. Si le plan d'arrangement est approuvé et mis en oeuvre, ces montants dus seront traités conformément aux conditions du plan d'arrangement, fait-elle savoir.

Un nouvel investisseur

Par ailleurs, AbitibiBowater a fait savoir qu'un nouvel investisseur a convenu de fournir un engagement relatif à des crédits de sûreté de 100 millions. Pour un tel engagement plutôt risqué, cet investisseur recevra en contrepartie 111,1 millions de dollars de billets de premier rang à 12,5 % d'AbitibiBowater échéant en 2014 et au plus 63,5 millions de bons de souscription visant l'achat d'une action ordinaire d'AbitibiBowater à 1,25 $ chacune. L'engagement relatif aux crédits de sûreté fait partie du placement simultané d'AbitibiBowater et effectué dans le cadre de la restructuration. Au total, 250 millions des 350 millions du placement simultané font l'objet d'un engagement.

En outre, des porteurs de billets supplémentaires détenant 164 millions de billets non garantis ont convenu de voter en faveur de la restructuration, ce qui porte le soutien total à 1,2 milliard, soit 39 % du total en circulation, un petit progrès par rapport à vendredi dernier, alors qu'il était de 34 %.

À voir en vidéo