Bill Gates redevient l'homme le plus riche

New York — Le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, a repris la tête du peloton mondial des milliardaires, dont la fortune totale a fondu de 2000 milliards $US depuis mars 2008, selon le classement 2009 du magazine Forbes, rendu public hier à New York.

Il ne reste plus que 793 milliardaires dans le monde, contre 1125 l'an dernier: 332 noms ont disparu de la liste, essentiellement en Russie, en Inde et en Turquie, trois pays laminés par la crise financière. Et si les Indiens gardent deux noms dans les vingt premiers, les Russes n'en n'ont plus un seul, contre quatre en 2008. Depuis mars 2008, la fortune des milliardaires mondiaux a fondu de 4400 à 2400 milliards de dollars.

Le trio gagnant n'a pas changé et est toujours constitué par Bill Gates, l'investisseur américain Warren Buffet et le magnat mexicain des télécommunications Carlos Slim. Mais MM. Buffet et Slim glissent chacun d'une place: Bill Gates a repris la première place qu'il avait cédée à M. Buffett l'an dernier après 13 ans d'un règne sans partage.

Et leurs fortunes ne sont plus ce qu'elles étaient: M. Gates passe de 58 à 40 milliards, Warren Buffet de 62 à 37 milliards et Carlos Slim de 60 à 35 milliards.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, est l'un des rares à ne pas avoir perdu d'argent en 2008: avec une fortune en hausse, estimée à 16 milliards, il se hisse au 17e rang mondial.

Parmi les femmes, la Française Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal, n'est plus la femme la plus riche du monde, mais seulement d'Europe, avec 13,4 milliards et le 21e rang général. L'héritière américaine des magasins Wal-Mart, Alice Walton, est 12e avec 17,6 milliards.

Les jeunes sont nettement moins nombreux, 18 au lieu de 50 l'an dernier. Le fondateur du site de socialisation Facebook, Mark Zuckerberg, 24 ans, est sorti de la liste.

Parmi les Chinois, on note aussi l'arrivée de Wang Chuanfu, le patron de BYD, numéro deux mondial des batteries au lithium-ion qui s'est récemment lancé dans la production d'automobiles hybrides et électriques.

Les organisateurs de la conférence de presse ont souligné qu'il serait impossible d'interviewer un des nouveaux arrivants: le Mexicain Joaquin Guzman Loera, 54 ans, un des principaux fournisseurs de cocaïne en Amérique du nord, dont la fortune est estimée à un milliard de dollars.