ExxonMobil dégage des profits historiques de 45,2 milliards $US

ExxonMobil a réalisé des profits records malgré une chute de 33 % du bénéfice net au quatrième trimestre, sur fond de baisse vertigineuse des cours du pétrole et de dégradation de l’économie mondiale.
Photo: Agence France-Presse (photo) ExxonMobil a réalisé des profits records malgré une chute de 33 % du bénéfice net au quatrième trimestre, sur fond de baisse vertigineuse des cours du pétrole et de dégradation de l’économie mondiale.

New York — Le premier groupe pétrolier mondial, l'américain ExxonMobil, a dégagé l'an dernier les plus importants profits de l'histoire, avec un bénéfice net de 45,2 milliards $US, en hausse de 11 % sur celui de l'année précédente, qui constituait déjà un record. Ces performances ont été réalisées en dépit d'une chute de 33 % du bénéfice net au quatrième trimestre, sur fond de baisse vertigineuse des cours du pétrole et de dégradation de l'économie mondiale.

Le chiffre d'affaires a progressé de 18 % à 477,35 milliards.

Les résultats annuels ont été qualifiés de «records» par le groupe sans même tenir compte d'un gain exceptionnel de 1,16 milliard qui a gonflé le bénéfice net en 2008: en excluant celui-ci, le bénéfice net revient à 44,06 milliards, en hausse de 8 % sur celui de 2007.

«La solidité financière d'ExxonMobil a permis de maintenir une approche disciplinée en matière d'investissements, en pleine dégradation de l'économie mondiale», a commenté le p.-d.g. Rex Tillerson, cité dans le communiqué.

Objet de critiques récurrentes — responsables politiques, associations de consommateurs... — sur ses bénéfices faramineux, ExxonMobil a souligné hier avoir augmenté en 2008 de 25 % ses investissements pour les projets d'exploration, à 26 milliards. Le groupe a aussi indiqué avoir reversé plus de 40 milliards à ses actionnaires l'an passé, soit une hausse de 12 % par rapport à 2007.

Concernant sa baisse d'activité, le groupe a blâmé le reflux brutal des cours du pétrole au cours des trois derniers mois de l'année.

Un autre groupe pétrolier américain, Chevron, a annoncé de son côté avoir dégagé sur l'année 2008 un bénéfice net de 23,9 milliards, en hausse de 28 % sur celui de 2007, en dépit d'une stagnation de sa rentabilité en fin d'année.

À voir en vidéo