États-Unis - Ventes de logements neufs au plus bas

Washington — Les ventes de logements neufs aux États-Unis ont atteint un plus bas historique, chutant de 14,7 % en décembre par rapport au mois précédent, selon les chiffres publiés hier par le département américain du Commerce.

Les ventes se sont établies à 331000 unités, en rythme annuel. Ce chiffre, le plus faible depuis la première publication de cette statistique en 1963, est très éloigné des prévisions des analystes, qui tablaient sur 400 000 ventes.

Sur l'ensemble de 2008, les ventes de logements neufs ont chuté de 37,8 %, pour s'établir à 482 000, au plus bas depuis l'année 1982.

Le neuf est le secteur qui a le plus pâti de la crise de l'immobilier aux États-Unis, subissant une nette correction après des années de construction effrénée entre 2003 et 2007.

Le ralentissement très net de la mise sur le marché de logements commence à se faire sentir. En données corrigées des variations saisonnières, le stock des logements neufs à vendre a reculé de 10,1 % par rapport au mois précédent, s'établissant à 357 000 unités en décembre, au plus bas depuis septembre 2003. Par rapport à décembre 2007, il est en chute de 27,7 %, un taux qui constitue lui aussi un record.

Vu la faiblesse de la demande, cela représente encore 12,9 mois de commercialisation au rythme des ventes de décembre, la durée la plus élevée depuis 1963.

Le prix médian de vente a continué de reculer, de 6 % par rapport au mois précédent, pour tomber à 206 500 $US, au plus bas depuis décembre 2003.

À voir en vidéo