L'économie britannique est en récession

Gordon Brown
Photo: Agence Reuters Gordon Brown

Londres — L'économie britannique est officiellement entrée en récession fin 2008, avec un recul du PIB de 1,5 % durant les trois derniers mois de l'année, selon les statistiques publiées hier par le gouvernement.

C'est la contraction la plus marquée du PIB depuis près de 30 ans, quand cet indicateur mesurant les richesses d'un pays avait reculé de 1,8 % au cours du deuxième trimestre 1980.

D'après les chiffres fournis hier par l'Office national des statistiques (ONS), le PIB en Grande-Bretagne a baissé de 1,5 % au quatrième trimestre 2008, après avoir cédé 0,6 % au troisième trimestre. Selon une définition communément admise, la récession débute lorsque le PIB décroît pendant deux trimestres consécutifs. Le glissement, en rythme annuel, est de 1,8 %.

Les chiffres du quatrième trimestre sont plus mauvais que les prévisions des économistes, qui tablaient sur une baisse de 1,2 %. Pour toute l'année 2008, le PIB n'a progressé que de 0,7 %, après une croissance de 3 % en 2007. Le taux de croissance le plus faible, 0,1 %, remonte à 1992.

Les récessions en Grande-Bretagne, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ont duré en moyenne 15 mois. Le PIB, dans cette hypothèse, continuerait de baisser jusqu'à la fin 2009. Mais la plupart des économistes estiment que la récession risque de se prolonger en 2010.

Le premier ministre britannique, Gordon Brown, a de nouveau imputé la situation actuelle à la crise financière et assuré que «nous combattons cette récession avec chaque arme à notre disposition». Le porte-parole du parti conservateur pour les questions économiques, George Osborne, a dit douter de l'efficacité de ces mesures. «Les chiffres publiés aujourd'hui confirment qu'il s'agit de la pire récession depuis une génération», a-t-il commenté.

Les 15 pays de la zone euro sont pour leur part entrés en récession en 2008 avec un PIB en recul de 0,2 % au troisième trimestre, selon des chiffres publiés en novembre dernier par l'Office statistique européen Eurostat. L'économie américaine, de son côté, est en récession depuis décembre 2007.

Les États-Unis ont connu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale plusieurs périodes de récession, d'une durée moyenne de dix mois. En 1973-75 et 1981-82, la crise s'est étalée sur une période de 16 mois, la plus longue à ce jour. Certains économistes estiment que la récession actuelle pourrait durer plus longtemps.

À voir en vidéo