Le p.-d.g. de Merrill Lynch est congédié

Les modalités de départ de John Thain n’ont pas été précisées. Certains documents laissent toutefois entendre qu’il pourrait toucher immédiatement 3,2 millions $US.
Photo: Agence Reuters Les modalités de départ de John Thain n’ont pas été précisées. Certains documents laissent toutefois entendre qu’il pourrait toucher immédiatement 3,2 millions $US.

L'ancien dirigeant de Merrill Lynch, John Thain, a été licencié hier. L'homme fort de la banque d'affaires aurait devancé le versement des primes au rendement aux cadres de Merrill Lynch avant l'inscription d'une perte abyssale et son regroupement sous Bank of America. Le Trésor américain avait dû injecter 20 milliards dans cette opération de renflouement, qui coûte leur emploi à 35 000 personnes.

L'annonce est tombée hier. Le président de Bank of America, Ken Lewis, aurait fait un voyage éclair entre la Caroline du Nord et New York pour rencontrer John Thain. «Il a été reconnu par les deux parties que la situation n'était pas convenable et que ce dernier démissionnerait», a déclaré un porte-parole de la banque. Les raisons de cette «démission» n'ont pas été mentionnées.

Un mois plus tôt

Elle survient après que le Financial Times eut révélé que M. Thain avait devancé d'un mois le versement des primes au rendement à ses cadres. Généralement distribuées en janvier, ces primes ont été versées en décembre, alors que la banque d'affaires mettait la dernière main aux détails de son rapport trimestriel faisant ressortir une perte de quelque 15,4 milliards $US pour les trois derniers mois de 2008. Cette écriture à l'encre rouge a poussé Merrill Lynch dans les bras de Bank of America dans une opération de sauvetage de 19,4 milliards, complétée officiellement au début du mois, ayant nécessité une injection de 20 milliards de la part du gouvernement américain. Dans la foulée de l'achat de Merrill Lynch, la banque a annoncé l'élimination de 35 000 emplois sur trois ans.

Bank of America avait déjà reçu une première infusion de 25 milliards et Merrill Lynch, de 10 milliards.

«Merrill était une compagnie indépendante jusqu'au 1er janvier 2009», a déclaré Scott Silvestri, porte-parole de Bank of America. «John Thain a décidé de payer des primes de fin d'année en décembre, par opposition à la date normale en janvier. Bank of America a été informée de sa décision.» John Thain et quatre autres membres de la direction de Merrill Lynch auraient cependant renoncé à leur prime.

Les modalités de départ de M. Thain seront précisées ultérieurement, a ajouté Bank of America. Selon l'information qui circulait hier faisant référence à des documents déposés, il pourrait toucher immédiatement 3,2 millions.

La direction de Bank of America fait l'objet de vives critiques pour ne pas avoir informé ses actionnaires du dérapage des pertes de Merrill Lynch. Deux recours collectifs ont été déposés, mercredi et hier, par des actionnaires qui estiment que le cours de l'action de Bank of America a baissé de manière excessive après l'annonce des pertes de sa nouvelle filiale.

À voir en vidéo