Affaire Madoff - La SEC enquête sur ses lacunes

Washington — Le régulateur boursier américain, la SEC, va enquêter pour faire la lumière sur les dysfonctionnements qui l'ont empêchée de mettre fin à la fraude du financier Bernard Madoff, a promis son inspecteur général, David Kotz, hier devant le Congrès.

«En ce qui concerne mon domaine, qui est de m'intéresser à la SEC, de regarder les signaux d'alarme potentiels qui existaient et à la façon dont ces choses ont pu être manquées, je suis d'accord pour dire que ce sujet doit être traité avec diligence», a déclaré M. Kotz lors d'une audition.

Interrogé sur le temps nécessaire, l'inspecteur général a indiqué qu'il était «réticent à donner un délai exact» car la SEC (Securities and Exchange Commission) vient «juste de commencer l'enquête». Il a cependant estimé que le Congrès pouvait espérer «un rapport sur cette question sans avoir à attendre quelque chose qui fasse 500 pages et arrive dans des années».

M. Kotz ne s'est pas exprimé sur les faits en eux-mêmes, une fraude gigantesque portant sur quelque 50 milliards $US, où les investisseurs obtenaient un rendement exceptionnel parce que le fonds de M. Madoff piochait dans l'apport des autres.

Il a reconnu que la SEC n'avait pas rempli son rôle. «Je comprends les inquiétudes concernant la crédibilité [de la SEC]. Tout ce que je peux faire, c'est de découvrir ce qui s'est passé, faire état a posteriori des défaillances qui ont été en cause dans cette affaire et ensuite déterminer ou faire des recommandations sur les mesures qui devraient être prises en conséquence», a-t-il expliqué.