En bref - Lufthansa veut acquérir Austrian

Francfort — La compagnie aérienne allemande Lufthansa a franchi hier une nouvelle étape dans la consolidation du ciel européen, en présentant son offre sur l'autrichienne Austrian Airlines.

Le conseil de surveillance de Lufthansa a en effet approuvé le rachat de 100 % de son homologue, en proposant de payer au maximum 377 millions d'euros. Surtout, la transaction dépend de la validation par la Commission européenne de la «restructuration de 500 millions d'euros» prise en charge par l'État autrichien. Or Lufthansa doit faire face à la colère de Ryanair: la compagnie à bas coût irlandaise a demandé à Bruxelles d'interdire l'aide autrichienne à AUA. Ryanair estime en effet que le rachat par Vienne de 500 millions de dettes d'AUA, soit plus d'un tiers du passif de la société, avant sa vente à Lufthansa, représente une «infraction claire» aux règles européennes sur les aides publiques. De plus, la franco-néerlandaise Air France-KLM, candidate malheureuse, songe elle aussi à déposer une plainte sur les conditions du rachat, convaincue que Lufthansa a été favorisée par le gouvernement autrichien. En cas de succès, il s'agit en tout cas d'un nouveau point marqué par Lufthansa dans la consolidation du secteur en Europe. Le rachat d'AUA va lui permettre de se renforcer notamment en Europe de l'Est, un secteur jugé lucratif par les analystes.

À voir en vidéo