Le fonds d'investissement de Harvard a perdu 22 % de sa valeur

Washington — Le fonds d'investissement de la plus riche université américaine, Harvard, a perdu 22 % de sa valeur, soit un manque à gagner de huit milliards $US en quatre mois, le pire solde jamais enregistré en quarante ans par la prestigieuse université, a indiqué sa présidente Drew Faust dans une lettre aux doyens.

Le fonds d'investissement Harvard Management Company duquel l'université puise 35 % de ses dépenses de fonctionnement se situait à 36,9 milliards au 30 juin 2008, fin de son année financière. Mais entre le 1er juillet et fin octobre, la valeur du fonds s'est réduite de 22 %, soit quelque huit milliards de moins, «le sévère bouleversement des marchés financiers mondiaux ayant affecté tous les principaux types d'actifs dans lequel le fonds était investi», a reconnu la présidence mardi. «Pour replacer une perte de cette ampleur dans un contexte historique, au cours des quarante dernières années, le pire retour annuel sur investissements qu'ait connu le fonds Harvard date de 1974 lorsqu'il était négatif de 12,2 %», ajoute la lettre.

Dans une lettre d'avertissement précédente en novembre, la direction de l'université avait prévenu qu'Harvard «n'était pas invulnérable au séisme financier» et projeté une perte de 30 % de la valeur de son fonds d'investissement sur l'année financière en cours.

Pour y remédier, la présidence prévoit «des scénarios de coupes budgétaires» dans chacune de ses facultés et l'émission d'un emprunt «substantiel». Certaines écoles de Harvard tiraient 50 % de leurs dépenses de fonctionnement des moyens apportés par le fonds d'investissement.

L'université qui compte en tout 6600 étudiants veut éviter d'augmenter ses tarifs alors qu'une première année à Harvard coûte quelque 45 000 $US, logement, nourriture et cours compris et qu'une politique de prêts et de dons a récemment encouragé la candidature d'étudiants de la classe moyenne.

À voir en vidéo