Pour compléter son réseau - Jetsgo ajoute deux destinations à sa liste

Le transporteur aérien Jetsgo affirme avoir complété son réseau national avec l'ajout d'Edmonton et Calgary à sa liste de destinations.

L'entreprise montréalaise a également annoncé hier qu'elle ajoutait un huitième appareil à sa flotte, un autre signe que la concurrence pour Air Canada est de plus en plus féroce dans le marché national. Les vols entre Calgary et Toronto doivent commencer le 16 avril, et ceux entre Edmonton et Toronto, le 7 juin.

Jetsgo offrira également un service sans escale entre Montréal et Vancouver et va assurer une liaison estivale entre Toronto et Sydney, en Nouvelle-Écosse, et Stephenville, à Terre-Neuve. De plus, la compagnie propose des vols entre Ottawa et Toronto depuis hier.

Michel Leblanc, qui a fondé Jetsgo en juin dernier, considère maintenant que son réseau, qui s'étend dans 12 villes canadiennes en plus de New York et de la Floride, est complet. «Nous allons certainement grandir et notre principal objectif est d'ajouter des sièges à nos liaisons profitables.»

Deux pour un

Jetsgo a également annoncé hier le lancement d'une campagne de marketing offrant deux billets pour le prix d'un. Récemment, des analystes ont affirmé que les importants rabais offerts par les nouveaux joueurs tels CanJet et Jetsgo et par d'autres comme Air Canada et WestJet ne pouvaient continuer puisque le prix des billets a diminué au point de ne plus assurer le coût des dépenses de base comme le carburant.

«Les transporteurs à rabais ont les moyens d'offrir ces prix», dit M. Leblanc qui soutient que Jetsgo possède les coûts d'exploitation les plus bas de l'industrie au Canada.

Jetsgo ne dévoile pas publiquement ses résultats, mais M. Leblanc affirme que l'entreprise qu'il dirige a réalisé des profits durant ses six premiers mois d'activité avec un taux d'occupation de ses appareils de 75 %. «Lorsque nous louons un avion, nous devons passer des tests de crédit et nous les avons passés avec brio.»

Par ailleurs, depuis hier, le transporteur à rabais Tango, une filiale d'Air Canada, n'offre plus de liaison entre Montréal et Halifax, présumément en raison de la concurrence offerte par les concurrents Jetsgo et CanJet.

Un analyste torontois qui a requis l'anonymat affirme cependant que les deux petits transporteurs seront vulnérables une fois qu'Air Canada aura réduit ses frais d'exploitation, mais que WestJet devrait se maintenir étant donné sa taille. «Jetsgo et CanJet profitent de la situation difficile dans laquelle se trouve Air Canada. Plus il faudra de temps à Air Canada pour se redresser, mieux ce sera pour Jetsgo et CanJet car cela leur permettra de raffermir leurs parts de marché et leur modèle d'affaires.»