L'Ontario s'approche de la récession

Ottawa — La crise financière mondiale amènera l'Ontario au bord de la récession vers la fin de cette année et en 2009 avec une croissance anémique de son PIB réel, prévoit le Conference Board du Canada dans sa Note de conjoncture provinciale de l'automne publiée hier.

La croissance du PIB de l'Ontario, affectée par le ralentissement de l'activité financière et de la consommation aux États-Unis, atteindra tout juste 0,2 % cette année et 0,8 % l'an prochain, estime l'organisme de recherche. Le Conference Board s'attend, en outre, à ce que l'Ontario affiche, en 2009, son premier déficit commercial depuis qu'elle a commencé à enregistrer ses résultats il y a presque 30 ans. Les consommateurs ontariens vont aussi se serrer la ceinture et affaiblir du même coup la croissance économique, indique l'organisme.

Pour le Québec, le Conference Board prévoit une croissance économique de 0,9 et de 1,5 % en 2008 et 2009 respectivement, faisant en sorte que le Québec enregistrera des résultats comparables globalement à ceux de l'économie canadienne. «Soutenues par les perspectives prometteuses de l'industrie aérospatiale de la province, les exportations devraient finalement reprendre de la vigueur l'an prochain», indique l'étude du Conference Board.

En comparaison, l'économie albertaine, autre province productrice de pétrole, ne croîtra que de 1,2 % en 2008 en raison de la baisse de production de ses industries productrices de biens (fabrication, construction et combustibles minéraux). Cependant, la relance de ces industries attendue en 2009 devrait hisser la croissance du PIB réel de l'Alberta à 2,6 % l'an prochain.

Les dernières prévisions du Conference Board du Canada pour l'économie canadienne, publiées plus tôt cet automne, accordent au pays une croissance de 0,8 % pour 2008 et de 1,5 % pour 2009.