Rona subit une baisse de 10 % de ses profits

Le détaillant d'articles de quincaillerie, de rénovation et de jardinage Rona a indiqué hier qu'il pourrait ne pas atteindre ses objectifs financiers, cette année et l'an prochain, en raison du ralentissement économique qui affecte à la baisse les dépenses des consommateurs.

«L'étendue de l'actuelle crise économique apporte un degré élevé d'incertitude en ce qui concerne la consommation future», a affirmé le chef de la direction financière de Rona, Claude Guévin, lors d'une conférence téléphonique organisée afin de discuter des résultats de l'entreprise au troisième trimestre.

Une activité plus faible pourrait empêcher le détaillant de Boucherville, en banlieue de Montréal, d'atteindre son objectif d'une croissance du bénéfice net par action d'entre 1 % et 4 % durant la première moitié de son plan d'affaires pour 2008-11.

Rona a rapporté une quatrième baisse trimestrielle consécutive de son bénéfice net, ses profits des trois mois de l'été ayant chuté de 10 %, à 53,4 millions, par rapport à ceux de la même période il y a un an. Les ventes réalisées dans les magasins ouverts il y a au moins un an ont reculé de 2,3 %.

Le bénéfice net par action du trimestre terminé le 28 septembre a été de 46 ¢. Lors de la même période l'an dernier, Rona avait enregistré un bénéfice net de 59,4 millions, soit 51 ¢ par action. Abstraction faite des éléments inhabituels, le bénéfice net par action de Rona est de 51 ¢. En dépit de la baisse des ventes des magasins comparables, les ventes consolidées ont crû de 2,3 %, étant passées de 1,35 milliard, l'an dernier, à 1,38 milliard, cette année.

Le président et chef de la direction de Rona, Robert Dutton, a indiqué que les efforts menés afin d'améliorer l'efficacité de l'exploitation et de réduire les stocks avaient permis de compenser les effets du ralentissement économique au troisième trimestre.