BCE et Bell Canada offrent de racheter certains titres de créance

BCE et sa principale filiale, Bell Canada, ont lancé hier une offre publique de rachat au comptant d'environ 1,95 milliard de dollars pour certains de ses titres de créance, dans le cadre du processus de sa prise de contrôle et de la fermeture de son capital aux mains d'un consortium dirigé par Teachers.

La transaction de 52 milliards — plus importante prise de contrôle d'une entreprise dans l'histoire canadienne — a mis plus de temps que prévu à se concrétiser et certains observateurs et investisseurs ne sont toujours pas convaincus de voir l'opération se conclure, tel que prévu, le 11 décembre.

BCE offre d'acheter tous les billets 7,35 % de série C échéant le 30 octobre 2009, dont la valeur, d'après les documents corporatifs, totalisait 650 millions au 31 mars. Bell Canada a de plus offert de racheter toutes les débentures 6,15 % de série M-2 échéant le 15 juin 2009 et toutes les débentures 5,5 pour cent de série M-16 échéant le 12 août 2010 en circulation. Les deux séries de débentures ont des valeurs respectives de 700 millions et 600 millions.

BCE et Bell Canada offrent de racheter les titres en fonction du rendement applicable, majoré des intérêts courus et impayés.

Les offres de rachat sont conditionnelles à la conclusion de la prise de contrôle du groupe dirigé par le régime de retraite des enseignants de l'Ontario (Teachers), au sein duquel se retrouvent notamment les partenaires américains Providence Equity Partners, Madison Dearborn Partners et Merrill Lynch Global Private Equity.