Nortel rapporte une perte de 3,4 milliards $US

Toronto — Nortel Networks élimine plus de 1300 emplois et gèle les salaires de ses employés restants ainsi que l'embauche, alors que ses résultats du troisième trimestre font état d'une importante perte.

L'équipementier canadien a annoncé hier qu'il avait perdu 3,41 milliards $US, ou 6,85 $ US par action, au cours du troisième trimestre. Un an plus tôt, Nortel avait dégagé un bénéfice net de 27 millions, ou 5 ¢US par action. La perte comprend, entre autres, une charge de 1,14 milliard imputée à l'écart d'acquisition ainsi qu'une charge d'impôts de 2,13 milliards.

Les ventes de l'entreprise ont chuté, pour leur part, de 14 %, à 2,32 milliards. Elles avaient été de 2,71 milliards un an auparavant. En outre, le solde de trésorerie de Nortel au 30 septembre dernier était de 2,30 milliards.

Commentant les résultats et la situation, hier, le président et chef de la direction de Nortel, Mike Zafirovski, a indiqué que le rendement au cours du troisième trimestre 2008 est conforme aux attentes que la compagnie avait énoncées le 17 septembre dernier. «En septembre, nous avons fait connaître notre position selon laquelle il s'opérait un ralentissement sur le marché. Au cours des semaines qui ont suivi, nous avons observé une détérioration de la conjoncture économique, conjuguée à une volatilité extrême des marchés des capitaux, des changes et du crédit à l'échelle mondiale, ce qui a eu de nouvelles répercussions sur le secteur et sur Nortel et ses clients également. Pour ces raisons, nous estimons que de nouvelles mesures décisives s'imposent dans un contexte caractérisé par une diminution de notre visibilité et une réduction des dépenses de nos clients.»

Nortel poursuit ainsi la mise en oeuvre d'un plan visant à «déstratifier» sa pyramide hiérarchique, à éliminer ou à regrouper certains postes de hauts dirigeants et de cadres supérieurs, à réduire graduellement les effectifs, à établir un gel salarial et à maintenir le gel du recrutement actuel jusqu'en 2009 et à adopter d'autres mesures générales destinées à réduire les coûts et les dépenses discrétionnaires.

Quelque 1300 postes seront donc éliminés. Environ 25 % de cette réduction nette aura lieu en 2008 et le reste, en 2009, a précisé Nortel, en expliquant que «ces mesures visent à créer des unités d'exploitation qui seront davantage intégrées verticalement et qui assumeront jusqu'au bout l'entière responsabilité du rendement, de l'innovation et du service à la clientèle».

En procédant à ces annonces, Nortel a aussi indiqué qu'elle avait décidé de suspendre la déclaration de nouveaux dividendes sur les actions privilégiées de série 5 et de série 7.