Air Canada a subi une perte nette de 132 millions au troisième trimestre

Les actions d'Air Canada ont traversé une zone de turbulences, hier, après que le plus important transporteur aérien au pays eut annoncé avoir subi une perte nette de 132 millions au troisième trimestre, sa facture de carburant ayant bondi de 49 %. Au troisième trimestre l'an dernier, le transporteur avait réalisé un bénéfice net de 273 millions.

Le cours des actions d'Air Canada a retraité de 91 ¢, soit 16,9 %, pour clôturer à 4,49 $, un niveau largement inférieur à celui de près de 17 $ atteint il y a un an.

Air Canada a indiqué que sa facture de carburant s'était élevée à 1,1 milliard au troisième trimestre, soit 348 millions de plus qu'à la même période l'an dernier. «Bien que les prix du pétrole aient depuis retraité, la stratégie de gestion serrée de notre capacité demeure valable, alors que nous nous attendons à ce que la demande diminue compte tenu de la crise financière mondiale et de la diminution de la confiance des consommateurs», a affirmé le président et chef de la direction de la société aérienne, Montie Brewer, lors d'une conférence téléphonique.

Air Canada entend réduire la capacité de son réseau de l'ordre de 7 à 8 % au quatrième trimestre, par rapport à la période correspondante de 2007. Le transporteur a commencé à procéder à 2000 mises à pied, et il s'attend à avoir l'équivalent de 1000 employés permanents en moins d'ici le mois de mars.

La réduction de capacité permettra à la société aérienne d'atteindre un équilibre avec la demande inférieure, a affirmé

M. Brewer à des analystes.

Par action, la perte nette pour la période de trois mois terminée le 30 septembre est de 1,32 $, contre un bénéfice net de 2,73 $ l'an dernier.

La perte nette de 132 millions du troisième trimestre comprend une perte hors trésorerie de 93 millions liée à l'évaluation à la valeur du marché d'instruments financiers formés pour l'essentiel de contrats de couverture sur le carburant, ainsi qu'une perte nette de 87 millions liée aux éléments monétaires libellés en devises.

Les revenus d'exploitation d'Air Canada ont pour leur part atteint 3,08 milliards au troisième trimestre, contre 2,95 milliards un an plus tôt.

Trafic

La veille, Air Canada a rapporté avoir enregistré en octobre un recul de 3,9 % de son trafic, comparativement au même mois il y a un an. Air Canada et le transporteur régional Jazz affichent pour octobre un coefficient d'occupation consolidé de 80,2 %, résultat sans précédent pour ce mois, alors que la capacité a été diminuée de 5,9 % à l'échelle du réseau.

La plus importante société aérienne au pays a indiqué qu'Air Canada avait enregistré en octobre, en exploitation principale, une diminution de 4 % de ses passagers-milles payants (PMP), à 3,55 milliards, par rapport à ses résultats du même mois en 2007.

Son coefficient d'occupation a cependant été de 81,2 %, la capacité ayant été réduite de 6,5 %.

Le transporteur Jazz, auprès de qui Air Canada achète de la capacité régionale, a pour sa part enregistré une baisse de 3,3 % de ses PMP — 350 millions — avec la même capacité que l'an dernier. Son coefficient d'occupation est passé de 74 % à 71,6 %.

«Ces excellents résultats sont le fruit de notre méthode rigoureuse de gestion de la capacité visant à ajuster celle-ci en fonction de la demande qui est influencée par l'affaiblissement du marché nord-américain», avait affirmé Montie Brewer, jeudi.