Ford annonce une perte et des suppressions d'emplois

Dearborn — Le constructeur automobile Ford a rapporté hier une perte de 129 millions $US pour son troisième trimestre, en baisse par rapport à celle de 380 millions $US enregistrée un an plus tôt.

Le numéro deux nord-américain de l'automobile a ajouté qu'il se voit contraint d'abolir une autre portion de 10 % de son personnel salarié (cols blancs) nord-américain afin d'affronter la pire crise économique aux États-Unis depuis des décennies. D'autres mesures visant à réduire les coûts ont été annoncées par Ford hier, dont la baisse de ses inventaires. La compagnie a aussi indiqué qu'elle continue d'examiner les possibilités de se défaire d'actifs non essentiels.

Mais si Ford a annon/cé des pertes bien moins conséquentes et une situation de trésorerie moins tendue que GM, le groupe est déficitaire dans ses opérations: il a enregistré une perte opérationnelle de 2,7 milliards, à périmètre constant. En conséquence, il a dû continuer à puiser dans sa trésorerie, qui a diminué de 7,7 milliards sur le trimestre. Il lui en reste 29,6 milliards. Mais au rythme actuel, ses caisses seront vides dans un an.

En même temps, Ford a indiqué qu'elle continue d'investir dans des produits plus petits et moins énergivores qui lui fourniront un catalogue plus équilibré.

Par action, la perte nette du troisième trimestre est de 6 ¢US, comparativement à 19 ¢US pour la perte nette de la période correspondante de l'année dernière. Les ventes du constructeur pour le dernier trimestre complété ont, pour leur part, chuté de 22 %, soit de 41,1 milliards à 32,1 milliards, en raison notamment d'une baisse de volume et de la vente de ses filiales Jaguar et Land Rover.