DBRS maintient la cote de Bombardier

L'agence de notation de crédit DBRS a maintenu la cote de Bombardier à BB, lui refusant pour l'instant l'accès aux cotes de qualité supérieure.

L'agence torontoise a souligné que la dette de Bombardier restait élevée et que ses perspectives d'affaires demeuraient incertaines dans une économie mondiale au ralenti et un marché du crédit en bouleversement.

«Nous ne croyons pas que les données de crédit permettent d'accorder une cote de qualité supérieure en ce moment», a expliqué le vice-président de DBRS, Jarrett Bilous. En plus de la cote de BB, DBRS a assigné aux débentures de premier rang de l'entreprise la cote de RR4.

Selon M. Bilous, rien ne permet de justifier une hausse de cote en ce moment, parce qu'il est difficile de prévoir quels impacts auront les difficultés économiques et les problèmes du marché du crédit sur le constructeur d'avions et de trains.