Le déficit des voyages internationaux est en baisse

Ottawa — Le déficit du Canada au compte des voyages internationaux, c'est-à-dire la différence entre les dépenses faites par les Canadiens à l'étranger et celles faites par les étrangers au Canada, a enregistré au cours du premier trimestre 2002 son plus faible niveau depuis 1986, révèle Statistique Canada.

Le déficit est passé d'un montant révisé de 90 millions au quatrième trimestre 2001 à un montant estimatif de 30 millions au premier trimestre. Il s'agit du déficit le plus faible observé depuis le troisième trimestre 1986, au moment où Vancouver accueillait l'Exposition universelle, indique un communiqué de l'organisme, rendu public hier.

Ce résultat est principalement attribuable à une hausse des dépenses des résidants étrangers au Canada. De janvier à mars, les voyageurs étrangers ont injecté un peu moins de 4,2 milliards dans l'économie canadienne, soit 3,6 % de plus qu'au quatrième trimestre.

Les voyageurs canadiens ont dépensé 4,2 milliards à l'extérieur du pays, une hausse de 2 % par rapport au quatrième trimestre. Dans les deux cas, il s'agit de la première augmentation depuis le premier trimestre 2001.

Les résidants étrangers ont fait 11,4 millions de voyages d'un jour et d'une nuit ou plus au Canada au premier trimestre, en hausse de 8 % par rapport au quatrième trimestre. De même, les voyages des résidants canadiens à l'extérieur du pays ont crû de 6,1 % pour atteindre 9,8 millions.