Compétitivité mondiale - Le Canada se classe au 10e rang mondial

Genève — Les États-Unis sont toujours le premier pays du monde au chapitre de la compétitivité, d'après le classement annuel établi par le Forum économique mondial, tandis que le Canada atteignait le dixième rang.

La Suisse conserve sa deuxième place, se distinguant notamment par sa culture commerciale et sa capacité d'innovation technologique. En Europe, la Grande-Bretagne (12e) et l'Allemagne (7e) reculent, alors que la France (16e) progresse. Le Danemark, la Suède et Singapour complètent, dans l'ordre, le «top cinq», devant la Finlande (6e) et l'Allemagne. Les Pays-Bas et le Japon sont respectivement huitième et neuvième.

En raison des difficultés rencontrées par ses marchés financiers, la Grande-Bretagne perd trois places et recule au 12e rang. La France gagne en revanche deux places et s'établit au 16e rang. L'Italie pointe quant à elle au 48e rang, après avoir perdu deux places.

Parmi les pays émergents, la Chine progresse de quatre places et occupe le 30e rang. L'Inde, la Russie et le Brésil occupent respectivement le 49e, 50e et 63e rang. Le Chili est le mieux noté des pays d'Amérique latine avec un 28erang. En Afrique, c'est la Tunisie qui est la mieux placée avec un 36e rang. Ferment la marche le Burundi, le Zimbabwe et le Tchad.

Comme l'an dernier, les États-Unis se voient décerner la médaille d'or de la compétitivité. L'étude a cependant été réalisée avant la crise bancaire de Wall Street et l'adoption du plan de sauvetage américain doté de 700 milliards de dollars.

Malgré cela, le classement conserve toute sa valeur, car il évalue la capacité d'une économie à absorber les chocs et à se rétablir rapidement, a expliqué une de ses auteurs Margareta Drzeniek Hanouz.

Le rapport s'appuie sur 12 piliers mesurant la compétitivité: institutions, infrastructure, stabilité macro-économique, santé et éducation de base, éducation supérieure et formation, efficacité du marché des biens, efficacité du marché du travail, sophistication du marché financier, développement technologique, taille du marché, de l'innovation et de la sophistication des activités commerciales.

À voir en vidéo