Canada - L'emploi devrait afficher une modeste croissance pour septembre

Ottawa — Des spécialistes affirment que l'économie canadienne devrait afficher une modeste croissance de l'emploi pour le mois de septembre en dépit de l'agitation qui secoue les marchés financiers, mais des nuages se dessinent à l'horizon alors que les États-Unis semblent destinés à sombrer en récession.

Les statistiques sur l'emploi, que Statistique Canada doit rendre publiques vendredi, seront connues à la suite de l'évaporation de plus de 150 milliards en valeur à la Bourse de Toronto, la semaine dernière, et dans un contexte de resserrement des marchés du crédit, contraignant les entreprises à surveiller de près leurs dépenses.

De plus, le plan de sauvetage de l'industrie financière américaine de 700 milliards $ US, signé la semaine dernière par le président George W. Bush, ne devrait pas constituer une solution immédiate à tous les problèmes.

«Le marché canadien de l'emploi n'a pas réalisé une excellente performance, cette année, et cela a été le cas parce que l'économie elle-même est déprimée», a observé Millan Mulraine, stratège de l'économie à la Banque TD, faisant remarquer que l'économie avait régressé au premier trimestre et n'avait enregistré qu'un léger gain lors des trois mois

suivants.

L'emploi par secteur

Les économistes estiment en moyenne que l'économie canadienne aura gagné quelque 12 500 nouveaux emplois en septembre, soit un chiffre légèrement inférieur à celui de 15 200 enregistré le mois précédent. Au cours des huit premiers mois de l'année, l'économie du pays a créé 87 000 emplois, comparativement à 221 000 lors de la même période l'an dernier.

Ces deux dernières années, plusieurs nouveaux emplois ont été créés dans le secteur des ressources telles que le pétrole et le gaz naturel, l'industrie minière et le secteur agricole de l'Ouest du pays, cela ayant permis de compenser les pertes subies par le secteur manufacturier en Ontario et au Québec.

La situation de l'emploi dans les domaines de l'éducation et de la santé a également permis d'améliorer le tableau d'ensemble.

Le taux de chômage canadien est actuellement de 6,1 %, près de son niveau le plus bas en 30 ans. Les économistes s'attendent cependant à ce qu'il passe à 6,2 % à la suite de la publication des données de septembre.