L'Association de la construction navale du Canada réclame le soutien d'Ottawa

Ottawa — Le gouvernement fédéral doit soutenir l'industrie canadienne de la construction navale au lieu de faire affaire dans des endroits comme la Corée et l'Europe, affirme l'Association de la construction navale du Canada.

Le président de l'association, Peter Cairns, a affirmé qu'«au cours des 25 prochaines années, le gouvernement a l'intention de consacrer des milliards de dollars des contribuables à l'achat de nouveaux navires pour la marine et la garde côtière».

L'association affirme que «certains décideurs à Ottawa» envisagent d'acheter ces navires dans des endroits tels que la Corée et l'Europe.

M. Cairns a estimé que «ces navires sont payés par les contribuables et ils devraient être construits au Canada. Ces pays ne vont pas nous acheter des navires.»

Dans un communiqué émis alors que les politiciens fédéraux font campagne en vue des élections du 14 octobre, l'association affirme également que le système gouvernemental d'achat de navires est défectueux parce que ces derniers ne peuvent être livrés à temps.

«Le gouvernement doit travailler avec l'industrie et ses travailleurs de façon à ce que l'investissement et la recapitalisation soient possibles et que des travailleurs hautement qualifiés soient constamment employés», a déclaré M. Cairns.

Les industries de la construction navale d'autres pays font face à des problèmes similaires.

Hier, l'Union européenne a rejeté une proposition visant à sauver deux chantiers maritimes en difficulté financière du nord de la Pologne, qui ont été maintenus à flot grâce à des subsides gouvernementaux.