Rite Aid a subi une perte nette de 222 millions $US au deuxième trimestre

Camp Hill — Le partenaire du Groupe Jean Coutu aux États-Unis, Rite Aid Corporation, a vu sa perte nette presque tripler au cours du deuxième trimestre de l'exercice en cours en raison des résultats décevants des pharmacies acquises de Jean Coutu l'an dernier.

Pour la période de trois mois terminée le 30 août dernier, Rite Aid a perdu 222 millions $US, ou 27 ¢US par action, comparativement à une perte nette de

69,6 millions, ou 10 ¢US par action, un an auparavant. Au premier trimestre, Rite Aid avait subi une perte nette de 156,6 millions.

Les revenus pour la période ont été de 6,5 milliards, en baisse par rapport à ceux de 6,57 milliards réalisés un an plus tôt. Cette baisse de 1,1 %, a expliqué la compagnie, hier, est principalement attribuable au recul des ventes des établissements Brooks Eckerd acquis du Groupe Jean Coutu, de l'impact des fermetures de magasins non performants et de la combinaison des magasins situés dans le même secteur.

Le Groupe Jean Coutu, en vendant ses 1850 pharmacies Brooks et Eckerd — et six centres de distribution américains — à Rite Aid l'an dernier, a acquis une participation de 33 % dans l'entreprise américaine. Les mauvais résultats de Rite Aid affectent donc les siens indirectement.

Rite Aid a révisé ses perspectives pour l'ensemble de son exercice en cours. Elle prévoit que ses ventes seront de 26 milliards à 26,5 milliards et que sa perte nette se situera entre 445 millions et 535 millions.