Le nombre de mises en chantier a baissé de 11 % au Québec en août

La construction résidentielle a reculé au mois d'août au Québec. Au total, dans les centres de 10 000 habitants et plus, 2869 habitations ont été mises en chantier en août, soit 11 % de moins qu'au même mois l'an dernier.

À l'exception des régions de Gatineau et de Trois-Rivières, toutes les régions métropolitaines de recensement (RMR) du Québec ont enregistré une baisse des mises en chantier en août.

Les mises en chantier de maisons individuelles ont reculé de 10 % comparativement au mois d'août 2007, en raison de la baisse de 20 % observée dans la RMR de Montréal, la seule des six de la province à avoir enregistré une baisse. Les cinq autres régions ont enregistré des gains notables, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Les mises en chantier de logements collectifs ont également diminué, de 12 %, par rapport au même mois l'an dernier.

Le résultat du mois d'août porte le cumul global des mises en chantier à 26 413, soit une hausse de 1 % comparativement aux huit premiers mois de 2007.

Au Canada le nombre de mises en chantier d'habitions a augmenté le mois dernier, ayant profité d'une hausse de la construction de logements collectifs en Ontario. Le nombre désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations est passé de 186 500, en juillet, à 211 000, le mois dernier, a précisé la SCHL.

«Après avoir marqué une courte pause en juillet, l'activité — souvent très variable — dans le segment des collectifs est remontée à un niveau qui cadre davantage avec nos prévisions pour l'année», a déclaré Bob Dugan, économiste en chef au Centre d'analyse de marché de la SCHL. «Si les mises en chantier d'habitations ont beaucoup fluctué au pays durant les trois derniers mois, c'est en bonne partie à cause des mises en chantier de logements collectifs en Ontario, qui ont évolué en dents de scie», a-t-il ajouté.

À voir en vidéo