Malgré un contexte difficile - Un premier trimestre de croissance pour la SFDL

La Société financière Desjardins-Laurentienne (SFDL) a réalisé un bénéfice net de 17,8 millions au premier trimestre, en hausse par rapport aux 14,4 millions des trois premiers mois de l'année dernière.

Le premier trimestre de 2001 comprenait toutefois une charge d'amortissement de 3,5 millions, alors qu'aucune charge de ce genre n'a été inscrite au premier trimestre de cette année, en vertu des nouvelles normes comptables sur les écarts d'acquisition.


La SFDL est également parvenue à améliorer son rendement des capitaux propres, pour le porter à 6 %, plutôt que 5 % il y a un an.


Les revenus pour le trimestre ont progressé de 11 %, s'établissant à 935,5 millions, comparativement aux 846,0 millions de l'année précédente. Les primes nettes du trimestre dans les secteurs de l'assurance de personnes et de dommages ont crû de 10 %, à 676,7 millions.


«Nous sommes d'autant plus satisfaits de ces résultats qu'ils ont été réalisés dans un contexte où la SFDL et ses sociétés doivent consentir des investissements importants dans divers projets de développement qui affectent leur rendement à court terme», a déclaré dans un communiqué la présidente de la SFDL, Monique Leroux.


Au 31 mars 2002, l'actif consolidé de la SFDL s'élevait à 13,4 milliards, comparativement à 12,8 milliards trois mois plus tôt.