Labopharm réduit sa perte

Laval — La société pharmaceutique lavalloise Labopharm a légèrement réduit sa perte nette au cours du deuxième trimestre, malgré une baisse non négligeable de ses revenus.

La perte nette pour la période de trois mois terminée le 30 juin dernier a été de 10,1 millions, ou 18 ¢ par action, contre 11,0 millions, ou 19 ¢ par action, un an plus tôt.

Les revenus totaux de Labopharm, dont le produit phare est un tramadol à prise unique quotidienne — un analgésique soulageant la douleur due à l'arthrose —, se sont établis à 4,9 millions, contre 5,9 millions pour le trimestre correspondant de l'an dernier. Les ventes de produits (essentiellement celles du tramadol à prise unique quotidienne) ont totalisé 3,9 millions, contre 4,1 millions un an plus tôt, alors que les droits de licences ont rapporté 1,1 million, contre 1,7 million l'an dernier.

Recherche et developpement

Les frais de recherche et de développement ainsi que les frais de commercialisation et charges administratives ont totalisé 12,4 millions au deuxième trimestre de l'exercice 2008 comparativement à 11,7 millions au deuxième trimestre de l'exercice 2007.

Au 30 juin dernier, la trésorerie, les équivalents de trésorerie et les titres de placement disponibles à la vente se sont élevés à 55,3 millions, comparativement à 64,4 millions au 31 mars 2008. La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les titres de placement disponibles à la vente au 30 juin 2008 n'incluent pas le papier commercial adossé à des actifs (PCAA) de la société ayant une juste valeur estimative de 3,7 millions et classé à long terme au troisième trimestre de 2007.

La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les titres de placement disponibles à la vente ont diminué en raison principalement de l'utilisation de fonds par la société pour financer son exploitation.

Labopharm dit, par ailleurs, continuer à développer ses autres programmes, en vue de procéder à la commercialisation de plusieurs produits, dont un antidépresseur novateur à base de trazodone, qui pourrait répondre à un besoin majeur non satisfait dans le traitement de la dépression. Labopharm est rendue aux dernières étapes préparatoires de la présentation de ce nouveau produit.