Transcontinental devient le plus important imprimeur au Mexique

Groupe Transcontinental a annoncé hier l'acquisition d'une troisième imprimerie au Mexique, Editorial Offset. Cette transaction lui permet de devenir le plus important imprimeur au Mexique, avec un chiffre d'affaires de 130 millions et plus de 1200 employés.

Editorial Offset, située à Mexico, compte 350 employés. L'imprimerie, spécialisée notamment dans l'impression de livres, a enregistré un chiffre d'affaires de 28 millions en 2001.


Le montant de la transaction n'a pas été révélé.





Livre de texte


«Cette acquisition vient ajouter à notre capacité de production et vient nous ouvrir une porte sur un marché que nous ne couvrions pas au Mexique, soit le livre», a déclaré le président d'Impresora Transcontinental de Mexico, Roger Bélair, au cours d'une entrevue téléphonique hier depuis Mexico.


À venir jusqu'à maintenant, le livre ne représentant que 7 à 8 % des ventes de Transcontinental au Mexique. Et encore, il ne s'agissait que d'une niche, soit les livres d'art. «C'est une niche intéressante, mais, en volume, ce n'est pas significatif, a déclaré M. Bélair. Maintenant, nous entrons dans le domaine du livre de texte, comme le livre scolaire.»


L'ajout d'Editorial Offset permettra également à Transcontinental d'accélérer le processus de spécialisation de ses usines. Ainsi, Editorial Offset se spécialisera dans le livre et les publications avec reliure thermoplastique (pages collées), alors que l'autre usine de Mexico se concentrera sur l'impression de magazines et de catalogues brochés. La troisième usine de Transcontinental, à Toluca, se spécialisera dans la circulaire. «C'est ce modèle de spécialisation qui est à la source du succès de Transcontinental au Canada», a soutenu M. Bélair.





Entreprise rentable


Le président d'Impresora Transcontinental de Mexico a affirmé qu'Editorial Offset était une entreprise rentable et bien gérée. Il a tenu à souligner que le fils et la fille des fondateurs de l'entreprise demeureront au sein de l'équipe de gestion. «C'est toujours un avantage quand on peut faire cela.» Il a expliqué que non seulement ces personnes étaient elles compétentes, mais elles connaissaient les employés et, en tant que fils et fille de propriétaires, elles avaient un statut très particulier dans la société mexicaine.


M. Bélair a indiqué que l'industrie mexicaine de l'imprimerie était très fragmentée et qu'elle entrait dans une phase de consolidation. «Ça ressemble à ce que le Canada était il y a 25 ans.» Transcontinental a participé à ce début de consolidation en faisant l'acquisition d'Editorial Offset, mais elle ne prévoit pas d'autre acquisition à court terme.


«Avec la plateforme que nous avons, nous pouvons, à partir du centre du pays, où sont situées nos trois usines, poursuivre notre croissance pendant un bon moment sans faire d'acquisition.» Il a indiqué qu'au cours de la prochaine année, Transcontinental se concentrera plutôt sur l'optimisation de sa capacité de production et sur l'accélération du processus de spécialisation de ses usines.