La valeur des permis de bâtir a augmenté de 1,1 % en mai au Canada

Selon les données publiées hier par Statistique Canada, les entrepreneurs ont pris des permis d’une valeur de 6,6 milliards de dollars en mai.
Photo: Selon les données publiées hier par Statistique Canada, les entrepreneurs ont pris des permis d’une valeur de 6,6 milliards de dollars en mai.

Ottawa — La valeur totale des permis de bâtir a crû pour un deuxième mois consécutif en mai, au Canada, en dépit d'un net recul observé dans le secteur résidentiel.

Selon les données publiées hier par Statistique Canada, les entrepreneurs ont pris des permis d'une valeur de 6,6 milliards de dollars en mai, en hausse de 1,1 % par rapport à avril, soit la valeur la plus importante depuis octobre 2007.

Il s'agit de la première fois que deux hausses consécutives des intentions de construction sont observées depuis novembre 2006. En avril, l'augmentation avait été de 14,5 % par rapport à mars. Statistique Canada dit s'attendre à ce que les chantiers de construction soient occupés au cours des mois à venir.

La valeur des permis de bâtir suit une tendance à la hausse depuis le début de l'année en cours et le résultat de mai est supérieur de 6,7 % à la moyenne mensuelle maintenue en 2007.

Dans le secteur non résidentiel, les municipalités ont délivré pour 2,9 milliards de dollars de permis, en hausse de 12,8 %, soit un deuxième accroissement consécutif. Cette hausse s'explique principalement par les fortes augmentations des intentions de construction industrielle et institutionnelle.

La valeur des permis dans le secteur résidentiel est, pour sa part, en baisse depuis septembre 2007. En mai, les intentions de construction résidentielle ont diminué de 6,6 % et se sont fixées à 3,7 milliards, en raison d'une baisse considérable de la valeur des permis de construction de logements multifamiliaux.

La valeur des permis de bâtir a augmenté dans la moitié des provinces en mai. L'Ontario a inscrit l'augmentation la plus prononcée en dollars, suivi de la Colombie-Britannique et du Nouveau-Brunswick.

La valeur des permis délivrés en Ontario a augmenté de 3,1 % et a atteint 2,5 milliards de dollars, étant donné une forte hausse de 26,4 % de la valeur des intentions de construction de bâtiments non résidentiels. Le secteur non résidentiel a atteint sa quatrième valeur en importance depuis janvier 1989.

Des hausses ont également été enregistrées en Colombie-Britannique (+5,7 %) et au Nouveau-Brunswick (+67,1 %). Au Nouveau-Brunswick, la valeur des permis, qui a atteint 122 millions, a atteint un sommet inégalé. De fortes intentions dans le secteur non résidentiel ont été observées dans les deux provinces. En revanche, l'Alberta et la Saskatchewan ont affiché de fortes baisses (en dollars).

Au Québec, une baisse de 2,2 % a été enregistrée en mai dernier par rapport au mois d'avril, pour s'établir à 1,11 milliard.

À voir en vidéo