En bref - Bombardier courtisée

Jefferson City — Le gouverneur du Missouri s'est rendu hier à Montréal, accompagné de fonctionnaires du développement économique, pour tenter de convaincre Bombardier de construire une usine à Kansas City pour y assembler ses avions de série C.

En mai dernier, face aux critiques, les élus du Missouri avaient réduit considérablement l'ampleur des crédits d'impôt destinés à Bombardie. Dans la nouvelle version du projet de loi établissant le programme d'aide, le montant maximal des crédits d'impôt est fixé à 240 millions $US sur une période de huit ans, alors qu'il était de 880 millions sur 22 ans dans le précédent texte. Les autorités de l'État du Midwest n'avaient guère d'autre choix que de modérer leurs transports: un comité sénatorial avait condamné la première version du projet de loi en empêchant qu'elle soit soumise au vote de la Chambre haute. La nouvelle proposition du Missouri apparaît moins intéressante, financièrement, que celle consentie en 2005 par les gouvernements du Québec et du Canada. Ottawa a promis une aide remboursable de 350 millions, alors que Québec est prêt à avancer au moins 118 millions.

À voir en vidéo