Un investissement de 20 millions - L'UPA agrandit son siège social

Longueuil — L'Union des producteurs agricoles investira 20 millions pour agrandir son siège social de Longueuil, la Maison de l'UPA.

Ce projet ne bénéficiera d'aucune aide gouvernementale, un fait qu'a souligné avec plaisir la ministre des Finances, Pauline Marois, hier, à l'occasion de la cérémonie de la première pelletée de terre.


«J'en suis très fière, parce que ça signifie la force de notre économie, a déclaré la ministre. Partout, dans tous les secteurs, on voit des décisions se prendre pour augmenter le niveau d'activités et investir dans des projets qui vont permettre soit d'ouvrir de nouveaux marchés, soit d'améliorer la productivité.»


Mme Marois n'était pas présente à la cérémonie en tant que ministre des Finances ou en tant que vice-première ministre, mais en tant que députée de Taillon, la circonscription où se situe la Maison de l'UPA.


En 1981, un autre député de Taillon avait participé à la cérémonie de la première pelletée de terre de l'édifice actuel de la Maison de l'UPA. Il s'agissait de René Lévesque, alors premier ministre de la province.


L'UPA a réussi à retrouver la pelle qui avait servi à cette première cérémonie et a décidé de la réutiliser pour le projet d'agrandissement. De toute évidence, la pelle, resplendissante, n'a pas vraiment été utilisée entre les deux événements.


Le président de l'UPA, Laurent Pellerin, a affirmé que l'agrandissement de la Maison de l'UPA avait été rendu nécessaire par la croissance de l'organisation.


Il y a une vingtaine d'années, l'Union des producteurs agricoles comptait 15 fédérations et syndicats affiliés. Elle en compte maintenant 25.


Environ la moitié des 900 employés oeuvrent au siège social. Or le manque d'espace fait en sorte que 70 d'entre eux sont logés dans un autre immeuble.


«Notre objectif est de garder tout le monde sous le même toit», a déclaré M. Pellerin, expliquant qu'une telle proximité ne pouvait que faciliter les échanges et les consensus.


L'immeuble actuel a une superficie de 70 000 pieds carrés. Une fois agrandi, il aura une superficie de 170 000 pieds carrés. Il comportera alors des espaces libres qui pourront être offerts en location, notamment à des organisations gravitant autour de l'activité agricole.


Les travaux d'agrandissement devraient se terminer à l'été 2003.


«Je souhaite une chose, c'est que dans un an je puisse revenir couper le ruban, comme députée de Taillon, bien sûr, et éventuellement comme membre du gouvernement, pourquoi pas», a déclaré Mme Marois, provoquant des rires dans l'assistance.


Plus sérieusement, la ministre des Finances a souligné le rôle de l'UPA dans le développement du Québec au cours des 20 dernières années, ayant participé aux grands débats de société sur le libre-échange avec les États-Unis, le développement régional, le réaménagement du territoire, l'environnement, puis, plus récemment, la mondialisation.


«L'agriculture n'a plus de frontière, a déclaré Mme Marois. Le défi n'est plus seulement de nourrir le Québec, mais de nourrir le monde.»