La Scotia voit ses profits baisser de 18 %

Edmonton — La Banque Scotia a rendu publics hier les résultats de son premier trimestre, qualifiés par ses dirigeants de «plus faibles que nous l'avions prévu», en vertu d'un bénéfice net en baisse de 18 % par rapport à l'an dernier, à 835 millions de dollars.

Bien que la banque ne soit pas directement exposée au marché américain des prêts hypothécaires à risque, dont l'effondrement a provoqué la consternation au sein des marchés du crédit, «nous ne sommes pas immunisés face aux effets de la forte instabilité qui est survenue», a affirmé le président et chef de la direction, Rick Waugh, lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de la banque, à Edmonton.

«L'une des causes fondamentales clés a été le manque d'attention portée aux principes de base, aux principes éprouvés de la bonne gestion du risque», a-t-il ajouté.

M. Waugh, qui a qualifié de «nominale» ainsi que de «modeste et bien diversifiée» l'exposition de la banque au papier commercial adossé à des actifs (PCAA) et aux autres produits affectés par les problèmes ayant fait surface aux États-Unis, a indiqué que l'instabilité des marchés financiers mondiaux s'était traduite par une «certaine baisse de valeur» des portefeuilles de l'institution.

Bénéfice net de 835 millions

Au cours du premier trimestre 2008, la Banque Scotia a donc enregistré un bénéfice net de 835 millions, en baisse par rapport à celui de 1,02 milliard rapporté au terme de la même période il y a un an, tandis que le rendement de ses capitaux propres a été de 18,3 %, comparativement à 22,1 %.

Par action, le bénéfice net du premier trimestre de l'exercice en cours a été de 83 ¢, contre 1,02 $ un an plus tôt.

Les revenus de la banque au cours de la période de trois mois terminée le 31 janvier 2008 se sont élevés à 2,84 milliards, en baisse par rapport à ceux de 3,11 milliards réalisés un an auparavant.

«Nous avons continué d'enregistrer une croissance robuste au sein [de notre] réseau canadien et [de nos] opérations internationales, mais les résultats de Scotia Capitaux ont subi l'incidence défavorable de la volatilité des marchés», a affirmé M. Waugh.

La dotation à la provision pour pertes sur créances a été de 111 millions, comparativement à 63 millions.

À la Bourse de Toronto hier, le cours de l'action de la Banque Scotia a terminé la séance à 45,59 $, en baisse de 91 ¢, soit de près de 2 % par rapport au taux de clôture de la veille.

À voir en vidéo