Bill Gates fait ses adieux à Las Vegas

Bill Gates a prononcé dimanche soir ce qui devrait être son dernier discours inaugural du Consumer Electronics Show de Las Vegas. Le cofondateur de Microsoft quittera en effet en juillet prochain son poste de directeur technique de Microsoft pour se co
Photo: Agence Reuters Bill Gates a prononcé dimanche soir ce qui devrait être son dernier discours inaugural du Consumer Electronics Show de Las Vegas. Le cofondateur de Microsoft quittera en effet en juillet prochain son poste de directeur technique de Microsoft pour se co

Las Vegas — Le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, a dressé dimanche soir un tableau des produits électroniques des dix prochaines années lors de son traditionnel discours inaugural du Consumer Electronics Show de Las Vegas, qui devrait être son dernier.

M. Gates, l'un des hommes les plus riches du monde, quittera en effet en juillet prochain son poste de directeur technique de Microsoft pour se consacrer entièrement à sa fondation humanitaire.

Devant une foule de professionnels réunis dans la grande salle d'apparat de l'hôtel Venetian de Las Vegas, il a prédit une décennie d'évolutions technologiques encore plus rapides que celles des dix dernières années.

Il imagine notamment Internet disponible partout, les données accessibles sur n'importe quel appareil, la vidéo haute-définition envahissant toutes les surfaces, y compris les tables ou les murs, ou encore des mondes virtuels de plus de plus sophistiqués.

«La première décennie numérique a été un énorme succès. Mais ce n'est qu'un début: rien n'empêche que nous allions encore plus vite et encore plus loin durant la deuxième», a-t-il dit.

Tout, partout

Plus d'un milliard d'ordinateurs sont en fonctionnement actuellement sur la planète et 40 % de la population possède un téléphone portable, selon lui.

«Les applications seront installées sur Internet, "en nuage" comme on dit», a-t-il également déclaré.

Un pronostic qui remet fondamentalement en question le coeur de métier actuel de Microsoft, qui repose actuellement sur la vente de logiciels que chaque utilisateur doit installer sur son propre ordinateur.

«Accéder à vos données partout sera considéré comme acquis, a-t-il dit, les utilisateurs n'auront plus besoin de se rappeler sur quel appareil ils les ont placées.»

Alors que le clavier et la souris ont marqué la première décennie numérique, la deuxième sera selon lui dominée par les «interfaces naturelles», comme les écrans tactiles et les contrôles gestuels.

Gates, né en octobre 1955, qui a inauguré 11 CES, a évoqué avec humour son prochain départ de Microsoft: «Ce sera la première fois depuis que j'ai eu 17 ans que je n'aurai plus mon boulot à temps complet chez Microsoft», a-t-il lancé. «Je ne sais pas comment sera mon dernier jour, ce sera bizarre.»