Ford préfère Tata pour acheter Jaguar et Land Rover

Londres — Le groupe indien Tata Motors a été désigné hier par le constructeur américain Ford comme acheteur préféré des marques anglaises de luxe Jaguar et Land Rover que celui-ci a mises en vente il y a plusieurs mois.

Dans un communiqué transmis par courrier électronique, le vice-président de Ford Lewis Booth, responsable de Ford Europe et de ses marques de luxe, a indiqué que «Ford s'était engagé à concentrer les négociations à un niveau plus détaillé avec Tata Motors au sujet de la vente potentielle de l'activité combinée de Jaguar et de Land Rover».

M. Booth remarque «qu'il reste un montant considérable de travail à accomplir, et que tant qu'aucune décision n'aura été prise, [Ford] continuera à tenir des discussions approfondies avec Tata Motors dans les semaines à venir, avec l'objectif de parvenir à un accord qui satisfasse toutes les parties».

Tata était donné depuis plusieurs semaines comme bien placé pour ce rachat, et le syndicat Unite, plus gros syndicat britannique, s'était déjà prononcé en novembre en faveur d'un rachat des deux marques par Tata.

Les autres

Parmi les autres racheteurs possibles se trouvaient également selon la presse One Equity Partners, une filiale de la banque JP Morgan Chase, avec une offre présentée par l'ancien directeur général de Ford Jacques Nasser, et l'autre constructeur indien Mahindra & Mahindra, associé au fonds Apollo Management.

Toujours selon la presse, les offres en présence s'échelonnent de 1,5 à deux milliards $US, ce qu'un porte-parole de Ford a refusé également de confirmer hier matin.

À voir en vidéo